L’histoire du diamant

par | Jan 21, 2021 | INDUSTRIE DU DIAMANT | 0 commentaires

Lorsque l’on cherche à acheter un diamant pour une bague de fiançailles ou pour tout autre bijou, on peut être curieux de connaître les origines et l’histoire de cette pierre précieuse tellement réputée. Tout au long de l’histoire, le diamant a été considéré comme un objet de désir et de convoitise, associé au romantisme et à l’amour éternel. Il a fasciné les civilisations anciennes, tout comme il continue de nous enchanter aujourd’hui.

Le mot « diamant » est dérivé du grec « adamas », qui signifie « invincible » ou « incassable ». Ce qui peut signifier que le diamant ne se laisse jamais vraiment posséder et qu’il survivra à tous ses détenteurs. Il peut aussi représenter une force éternelle.

Un diamant doit passer par un long processus avant d’arriver entre nos mains. Les diamants se sont formés dans les profondeurs de la Terre, à une centaine de kilomètres sous la surface, au cours des deux premiers milliards d’années de son existence.  Cette partie du manteau supérieur de la Terre est extrêmement chaude et c’est précisément cette combinaison de haute pression et de haute température qui permet aux cristaux de diamant de se former. Les pierres précieuses sont amenées à la surface par une violente éruption volcanique très profonde. Elles sont ensuite extraites de leur cachette de manière naturelle ou par l’homme, puis sciées, taillées et polies jusqu’à ce qu’elles laissent apparaître leur éclat.

Quand notre amour pour les diamants a-t-il commencé ?

Selon les historiens, la passion du monde pour les diamants a commencé en Inde dès le IVe siècle avant Jésus-Christ. À l’époque, ces pierres précieuses étaient recueillies dans les rivières et les ruisseaux du pays et vendues aux classes indiennes aisées. Bien des siècles plus tard, à l’époque médiévale, ces diamants bruts, non polis et non taillés, ont fait leur chemin vers l’Europe occidentale dans les caravanes qui se rendaient sur les marchés de Venise, qui représente également le lieu de départ de la taille des diamants.

La demande de ces gemmes enchanteresses a considérablement augmenté. À la fin du XIVe siècle, la route du commerce du diamant passait par Bruges et Paris, puis Anvers. Chez les rois et les reines, les diamants sont devenus, au fil des siècles, des symboles de titre et de pouvoir, pour devenir au début du 15e siècle, des accessoires de mode pour l’élite européenne, où les membres de l’aristocratie étaient désireux de porter des diamants comme symbole de richesse.

Dans les années 1700, l’offre de diamants en provenance d’Inde a commencé à décliner au profit du Brésil, où d’importants gisements ont été découverts. Le Brésil a dominé le marché du diamant pendant plus de 150 ans, jusqu’aux années 1870, lorsque des découvertes majeures en Afrique du Sud ont marqué une augmentation spectaculaire de l’offre de diamants.

La découverte de gisements de diamants en Afrique du Sud a fait passer le diamant du statut de pierre rare à celui de pierre accessible à tous ceux qui pouvaient se l’offrir. En 1871, pour la toute première fois, la production

annuelle de diamants a dépassé le million de carats.

Au XVIe siècle, la production annuelle de diamants en Inde était encore de 50 000 à 100 000 carats. Dans les années 1920, ce chiffre atteignait environ 3 millions de carats et n’a cessé d’augmenter, au point qu’aujourd’hui, les diamants sont produits à un rythme prodigieux avec plus de 100 millions de carats par an.

Les diamants sont extraits dans environ 25 pays du monde. Les principaux producteurs sont l’Australie, le Botswana, la Russie, la République du Congo et, bien sûr, l’Afrique du Sud, qui demeure à ce jour le plus grand producteur.

Des profondeurs de la terre jusqu’à votre porte, en passant par les mains des diamantaires des principales bourses mondiales du diamant, Woodeex comble le fossé entre la source du diamant et vous.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.