Comment les diamants protègent les rennes sibériens?

par | Juin 19, 2021 | INDUSTRIE DU DIAMANT | 0 commentaires

À l’entrée de Mirny, une ville minière isolée du nord-est de la Sibérie, on découvre une imposante statue commémorant la fondation de la ville. Elle représente deux géologues lors d’une expédition dans les années 1940. Guidés par un renne, celui-ci les conduit à des réserves de diamants… Cette découverte extraordinaire a transformé la région, faisant de la Russie le foyer des ressources en diamants, sans doute, les plus riches et les plus importantes du monde.

Depuis cette expédition fructueuse, une relation particulière s’est établie entre les producteurs de diamants, les rennes et les éleveurs autochtones. ALROSA, la société qui dirige les opérations minières en Yakoutie (Sibérie), travaille aux côtés des autorités et des communautés locales pour assurer la protection des rennes.

La Russie abrite environ 146 000 rennes (ou caribous) sauvages, ce qui peut paraître beaucoup. Cependant, en 2015, ils ont été placés sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation des espèces végétales et animales menacées, après le constat d’une diminution de l’espèce de 40 % en moins de 30 ans. Cette situation résulte notamment du changement climatique, de la hausse des températures ayant entraîné le dégel du pergélisol de la région et la libération d’une quantité accrue de gaz à effet de serre, ainsi que par le braconnage.

En outre, si l’activité minière n’est pas gérée correctement, elle peut également menacer la population de rennes. ALROSA s’est donc donné pour mission de garantir la sécurité des passages dans les sites miniers où les rennes effectuent généralement leurs migrations estivales annuelles. ALROSA a même mis en place des procédures qui interrompent l’activité minière dès que les rennes pénètrent dans la zone de production ou commencent à traverser la route d’accès au site. Cela signifie que les rennes peuvent traverser librement la zone industrielle sans danger.

En 2009, ALROSA a créé le parc naturel Living Diamonds of Yakutia en partenariat avec le gouvernement local. Cette zone de conservation de 32 000 hectares permet de préserver les écosystèmes naturels, notamment les rennes, les yaks, les bisons, les chevaux yakoutes, les élans, les ours, les paons, les chiens et les lynx, qui vivent librement, comme à l’état sauvage.

Un autre élément de cet écosystème, non moins important, est le renne domestique. Les autochtones dépendent d’eux depuis des siècles pour le transport, la nourriture, les vêtements et les outils. Ils appartiennent à leur histoire et à leur patrimoine naturel et leur déclin a eu un impact négatif sur ces populations locales.

C’est pourquoi, les efforts de conservation du renne déployés par ALROSA constituent une bouée de sauvetage, non seulement pour la faune sauvage, mais aussi pour les populations autochtones de la région.

Woodeex s’est engagé à respecter la durabilité et les bonnes pratiques environnementales. Nous veillons à ce que tous nos diamants proviennent de producteurs de diamants respectueux de l’environnement et qui font preuve d’un engagement profond envers la protection de l’écosystème et de la faune locale.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *